Corrélation entre votre sommeil et votre minceur

Il est 22h50, vous regardez votre portable, vous voyez l’heure. Vous vous dites « Je n’ai pas vu le temps passer ». Ensuite, vous faites un rapide calcul et vous vous rendez compte que vous dormirez 8 heures en vous couchant tout de suite. Vous décidez de regardez une petite série avant de dormir, pour vous changer les idées et ne pas avoir l’impression de ne pas avoir eu de soirée. Vous ne vous rendez pas encore bien compte de l’impact que cela a sur votre minceur. Une vidéo en entraînant une autre, il est plus de minuit. Dit comme cela, on a l’impression que c’est anodin, mais vous venez de mettre votre poids en danger (entre autres).

Pourquoi votre minceur est-elle corrélée avec votre sommeil ?

la minceur et le sommeil

Votre appétit et votre satiété

La satiété est l’impression que vous avez quand vous n’avez pas ou plus faim. Tout comme votre appétit, cette impression permet de réguler vos apports caloriques. En effet, vous savez alors quand manger et quand vous arrêter. Ce qui est intéressant, c’est de savoir comment cela fonctionne. L’information est apportée sous forme hormonale au cerveau. Pour l’appétit, la ghréline sera le messager, pour la satiété, ce sera la leptine. Ces deux hormones vous permettent de ressentir quand vous avez faim et quand vous n’avez plus faim. Hors, le manque de sommeil a des impacts sur votre activité hormonale. En effet, c’est pendant votre sommeil que la plupart des hormones sont synthétisées. Rappelez vous, une nuit dure parfois huit heures, le corps doit faire ce qu’il faut pour pas que vous ne vous réveillez de faim !

Qui dort dîne

Finalement ça n’est pas totalement faux et même, pas du tout, puisque vous aurez moins faim au cours de la journée si vous avez bien dormi ! Alors, vous serez bien parti dans votre reconquête de votre poids et de votre minceur.

Techniquement vous bougerez moins

Bouger, c’est dépenser de l’énergie et faire marcher vos muscles. C’est essentiel pour rester en forme. Et pourtant, une fois fatigué par une nuit bancale, vous ne courrez pas un marathon. Plus sérieusement, vous essayerai d’en faire le moins possible.

En effet, la fatigue, c’est ce qui vous fera dire « nan pas aujourd’hui » si vous aviez prévu de faire du sport. Rien de mieux pour détruire une bonne habitude difficilement acquise. À terme votre masse musculaire se dépréciera et vous prendrai du poids. Bye bye la minceur.

D’une manière ou d’une autre nous avons besoin d’énergie

Vous bougez moins et vous avez faim… Tout cela n’est pas sans raison. La nuit permet de se reposer. De « recharger les batteries ». Lorsque vous dormez moins, vous avez quand même besoin de l’énergie non « récupérée » pour passer votre journée. Au final, ce sera la nourriture qui remplira ce rôle et je pense que l’on connaît déjà la corrélation entre la nourriture et la minceur ^^.

Vous ne vous sentirai pas bien. Le petit coup de déprime fatal

Bon. On l’a bien compris. Le sommeil est important pour que votre corps se porte bien. Mais ça n’est pas tout malheureusement. En effet, moralement aussi, vous sentez l’effet du manque de sommeil. Pour les mêmes raisons (hormones / énergie) mais aussi parce que vous n’aurez pas le temps de tourner la page entre chaque journée (Hypothèse sur l’utilité des rêves). Le sommeil semble être fait pour réguler nos émotions d’après des recherches venant de l’université de Californie, Berkley. Vous allez sans-doutes ressentir des petits coup de déprime.

(Si votre trouble du sommeil est perpétré sur le long terme, vous pouvez même tomber dans une dépression. Beaucoup d’insomniaques en sont victimes.)

Hors, ces petites sautes d’humeur sont vaut pires ennemis. Vous faites souvent n’importe quoi pour vous en débarrasser. Café, sucreries, alcool, cigarettes, etc. Vous serez prêts à tout essayer pour être un peu plus en forme aujourd’hui. Oui, mais demain ?

Tous ces excitants sont addictifs et vous empêcheront d’avoir une bonne nuit le soir suivant. Si bien que vous pouvez tomber dans un cercle vicieux et vous sentir de plus en plus mal… ça n’est pas la meilleure idée.


Bilan :

J’ai sans doutes oublié certains facteurs. Néanmoins, nous comprenons déjà que dormir insuffisamment, c’est le meilleur moyen d’avoir une vie de merde. Personnellement, ça m’arrive fréquemment d’avoir des phases pendant lesquelles je néglige mon sommeil. C’est dur de reprendre un rythme normal après celles-ci. Mais maintenant qu’on sait tout ça, il n’y a pas de raison de ne pas se donner les moyens pour s’offrir de belles nuits de sommeil !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *