Fullmetal Alchemist: Science, religion, pouvoir

Fullmetal alchemist est l’un des mangas les plis intéressants. En effet, sa lecture ou le visionnage de l’anime, Fullmetal Alchemist: Brotherhood, sont formateurs. À la fois motivant, émouvant et traitant de sujets clés, il offre un instant de réflexion et de divertissement nécessaire.
Comme vous le savez sans-doute, je ne vais pas faire de critique esthétique ou technique plus approfondie, (pour en savoir plus sur le manga). Si je vous présente une œuvre ici, c’est que je la trouve fondamentale, et c’est pour en faire une analyse modeste.

Cercle de transmutation semblable à ceux dans fullmetal alchemist

Sans plus attendre, voici ce que Fullmetal Alchemist m’a permis de voir plus clair.20
Disclaimer: Il y aura sans-doutes des micro-spoils mais rien qui ruinerait votre lecture / visionnage par la suite.

1) Critique des scientifiques

Dans une société toujours plus avancée technologiquement, nous sommes voués à apprécier ce que la science nous permet d’accomplir. Mais il ne faut pas oublier que la science n’est qu’une méthode, un modèle. En effet, la science est un outil et n’a rien d’intrinsèquement bon ou mauvais – trust me, I’m close to being an engineer. C’est ce que ne cesse de rappeler Fullmetal Alchemist.

L’alchimie est considérée comme une science et permet tout au long de faire le bien ou le mal, parfois on ne sait même pas si c’est bien ou mal. Dans tout les cas, tout alchimiste a sa part de folie dans cette oeuvre, toujours tenté d’exploiter cette « science » à des fins personnelles ou par curiosité. Même les protagonistes principaux dès le début se prennent pour Frankenstein.

Finalement, les plus sinistres alchimistes sont souvent idolâtrés par leurs concitoyens avant qu’on ne sache comment ils opèrent. Malheureusement, tout ceci fait écho avec nos propres « exploits », OGM, nucléaire, téléphonie. Aussi, Il ne faudrait pas que nos pratiques des sciences ne dérivent en mettant en danger la vie de tous. Je pense que c’est le message que transmet Fullmetal Alchemist.

2) La religion, sous un autre jour

Le commentaire sur la religion en tant que telle est flagrant. L’image du dieu est floue. Je ne parle pas des dieux vénérés par les habitants. Eux sont souvent fictifs et produits d’une tentative d’escroquerie de la part d’un quelconque « prophète » (voir passage à propos de Liore).

Fullmetal Alchemist présuppose le principe de dualité stipulant que le corps et l’esprit sont distincts. Même si nous n’avons aucune preuve d’une telle chose dans la vie mais poursuivons en supposant cela aussi. Ainsi, « Dieu » n’apparaît que devant l’âme. Il est unique mais apparaît sous la forme de celui qui lui fait face. Il apporte le savoir et la « vérité » et joue le rôle de juge auprès de l’âme.

Je trouve une signification claire à ce « Dieu », que l’on peut retrouver dans la vraie vie. Il s’agit de la morale, ou de ce que Kant appelle la raison. Qu’est-ce qui me permet de penser ça ? Il n’existe pas de vérité absolue, mais chacun sait très bien ce qui est bien ou ne l’est pas. La réponse est déjà en vous. De plus, cet « être » ne se présente pas comme étant officiellement Dieu, mais comme étant aussi dénommé ainsi par les humains. Ce qui collerait avec le fait que les croyants suivent les « paroles de Dieu » comme morale.

Si vous avez déjà vu l’oeuvre, vous voyez en quoi on peut croire que ce « Dieu » est bien la raison. Dans le cas contraire, je ne peux pas en dire plus sous peine de spoil.

3) Le pouvoir, la loi, sa légitimité

Vous pensez que la loi est toujours juste ? Regardez / lisez Fullmetal Alchemist. Coup sur coup, (c’est le cas de le dire) l’état n’agit pas dans l’intérêt du peuple. Sans trop en dire, le manga dénonce les excès de pouvoir, la légitimité discutable des pouvoirs en place et surtout encourage la désobéissance civile en cas d’urgence. Les protagonistes sont plus ou moins toujours en zones grises, mais ils y sont obligés, sinon ils ne peuvent pas agir contre le pouvoir néfaste en place.

4) Motivation et Optimisme

Le dernier élément pertinent est le fait que les personnages ne perdent jamais leur motivation. En effet, Ed et Al ont un objectif, et c’est pour ça qu’ils sont les meilleurs alchimistes ! Certes, il y a certains passages de déprime, mais la fraternité et l’amitié permettent toujours de remonter la pente. Finalement, même si on se rend compte que nos motivations n’étaient pas les bonnes, en continuant de creuser et en restant positifs, on peut y arriver. C’est ce que m’a transmis Fullmetal Alchemist et c’est pour cela que je voulais le partager avec vous !


Pour résumer, ce que va vous apporter la découverte de Fullmetal Alchemist :

  • Un grand pouvoir implique une grande responsabilité.
  • La meilleure version de vous-même est en vous. Vous savez déjà quel est le mieux pour vous et pour le monde.
  • « La parole de Dieu » est une morale prémâchée (c’est bon ? ça passe en 2017 ça ?).
  • Ne pas obéir bêtement, luttez en cas d’abus de pouvoir et inquiétez vous un peu pour vos droits !
  • Même s’il faut changer vos objectifs, vous pouvez y arriver, sans que ce soit au détriment d’autrui.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *